L'uniforme scolaire

 

Il ressort d'une enquête réalisée par l'Union des Familles en Europe que "certains collégiens sont rejetés par leurs camarades parce qu'ils ne sont manifestement pas dans le coup"

Le port de l'uniforme scolaire est une obligation effectuée par certains établissements souhaitant ''abolir'' la discrimination que créée les élèves entre eux. En effet, l'uniforme scolaire restreint l'expression de la personnalité et permet de ne pas créer de différences sociales visibles entre les élèves ou d'éviter le comportement ostentatoire des élèves. C’est en portant un uniforme identique à leurs camarades que les élèves seront fiers d’affirmer leur identité propre et non par un style vestimentaire adopté pour se faire accepter.


54db326b.jpgPar exemple, en automne-hiver, les écolières japonaises sont obligées de porter: une chemise à manches longues, une veste, une jupe, des mocassins et des chaussettes ou looses socks.

Source : reve-du-japon.e-monsite.com/pages/japan-fashion/la-mode-japonaise.html

La plupart des écoles publiques des États-Unis d'Amérique n'imposent pas d'uniforme mais ont généralement des codes vestimentaires, qui réglementent en particulier la longueur des jupes et la surface de peau exposée. En général, il y a également l'interdiction de vêtements troués ou abîmés, plus généralement les tenues obscènes. Certains codes vestimentaires spécifient le type de vêtements et les couleurs autorisées (généralement les couleurs de l'école). Pendant les dernières années, il a été constatée une forte augmentation de l'utilisation des uniformes à tous les niveaux d'enseignement. Selon la National Association of Elementary School Principals (NAESP), le pourcentage d'écoles publiques imposant l'uniforme est passé de 3 % en 1997 à plus d'une sur cinq (21 %) en 2000.


 En Angleterre, le port de l'uniforme est obligatoire pour tous les élèves jusqu'au "Bac". Les garçons doivent porter des pantalons avec des vestes et des cravates, tandis que les filles sont en jupes et portent aussi une veste.

70669720-p.jpg

 

En France, depuis 1968, les établissements scolaires, à quelques rares exceptions près (comme les Maisons d'éducation de la Légion d'honneur, les Écoles TUNON, Vatel …), n'imposent plus d'uniforme. Cependant, la présence de problèmes de « guerre des marques » ou de racket fait du port de l'uniforme un sujet de débat récurrent. Xavier Darcos, ancien enseignant et ministre de l'Éducation nationale de 2007 à 2009, est pour sa réintroduction. Dans les Antilles françaises, le port de l'uniforme est courant, à quelques exceptions près, dans les établissements primaires comme secondaires. Le port de l'uniforme au lycée est de nouveau de rigueur depuis la rentrée 2008.

Cependant l'esprit d'obligation que nous donne l'uniforme est visible dès la sortie des cours. En effet, nous pouvons remarquer par exemple en Grande Bretagne une diversité de style vestimentaire dès la fin des cours. Les lycéens fuient la conformité de leur uniforme et cherchent donc à se différencier. On retrouve ce phénomène également au Japon, on y trouve tous styles vestimentaires confondus.

 

Le port de l'uniforme est donc réducteur des différences sociales seulement dans le cadre scolaire, et ne réduit pas pour autant la conformité des jeunes, ce qui remet en question le sujet du port de l'uniforme scolaire dans certains pays, notamment en France.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×